Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Muriel Max

Le Train de la Promesse

“Indignions-nous devant l'injustice, mais ne la laissons pas nous détruire.”

Notre existence est faite de choix qui nous emmènent parfois vers des chemins inattendus, et plus encore, en ce siècle actuel flamboyant de lumières illusoires.

Beaucoup d'entre nous ont fait des choix supposés nobles, des choix convaincants, qui les ont précipités dans le feu d'une injustice arrogante, et tout à coup ils se sont sentis désarmés jusqu'au désespoir.

Ces deux dernières semaines furent difficiles pour moi parce que pour la première fois depuis des mois, j'ai ressenti les morsures du mal s'imprégner un peu trop dans ma vie, et tenter de saisir cette Foi sur laquelle j'ai bâti tous mes rêves, mes combats et ma détermination.

Que s’est-il donc passer ?

Une autre offre d'emploi, soldée par un refus, encore un. Un de trop peut-être ? Et puis cette nouvelle ahurissante de l'hôpital dans lequel j’avais travaillé, m'a assommée. Mes indemnités légitimes ont été rejetées et me voilà dos au mur d'un avenir peu glorieux et dénué d'espérance?!

Je sais que la plupart d'entre vous ont déjà ressenti ce vide et cette sensation d'absence, où l’Éternel en remplit pourtant tout l'espace, jour après jour.

Aujourd'hui, après deux ans de résistance et d'isolement pour beaucoup d'entre nous, de rejet même des proches que l'on pensait bienveillants, nous voilà à présent face à un monde chaotique où nos pensées les plus spirituellement élevées ne trouvent plus d'écho ou, si peu.

J'entends le chagrin pétri de désarroi des multitudes, telles des vagues qui se jettent sur les rochers avec fracas, et je me suis sentie brusquement démunie. 

Notre société actuelle a dévoilé une justice fantôme qui rassure par des leurres ceux qui y croient encore.

La justice n'existe plus, elle brille parfois, mais pas toujours et encore moins de nos jours.

Je pense que chacun laisse son empreinte au gré de son existence par l'éclat de son combat pour la Justice, une vérité lumineuse mais si dérangeante pour beaucoup ou, pour en avoir ouvert le chemin. Jésus-Christ en est un témoin vivant qui a accompli ce que des hommes avant Lui avaient osé croire et espérer.

Mais le plus important est l'espoir.

« L'espoir c'est une bonne chose, peut-être ce qui a de mieux, et les bonnes choses sont éternelles » (les Evadés)

Je sais qu'il nous reste peu de temps, pourtant ce temps me semble oh combien précieux !

Nous sommes libres, mais néanmoins lancés dans un long voyage dont l'issue ne peut être saisi pour l'esprit de ce monde. Et nous avons encore tant de choses à accomplir !

Il en va de la lumière qui dardent ses derniers rayons sur une obscurité qui aveugle et égare un peu plus chaque jour.

« Parce que les malheureux sont opprimés et que les pauvres gémissent, maintenant, dit l'Eternel, je me lève, J'apporte le salut à ceux contre qui l'on souffle ». Psaume 12.5

Et puis il y a eu ce songe...

Le Train de la Promesse

Il y a des trains qui déchirent l'âme et éloignent des êtres aimés, des trains qui mènent vers une nouvelle vie, des trains qui font rêver les audacieux en quête de terres inconnues ou d'émotions fortes, des trains qui débordent de matières essentielles à la vie, ou cachent des trésors et des biens précieux, des trains qui transportent des hommes ou des armes vers la désolation et la mort.

Le train dans lequel je suis est différent. Il file à vive allure vers un endroit que j'ignore tout comme les gens qui sont avec moi. D'ailleurs je ne distingue pas leurs visages, je sais seulement qu'ils sont jeunes et joyeux.

Il y a de l'effervescence dans l'air, une sorte d'attente emplie de gaîté et d'impatience, je distingue à peine les paysages qui défilent à travers les fenêtres, mais j'en devine la nature tel un printemps naissant.

Puis doucement les rayons du soleil se font plus denses sur les vitres, pour brusquement inonder de lumière le couloir et le wagon tout entier, et là j'ai dit « stop »!

C'est là que nous devions descendre, j'en étais convaincue.

Le train a stoppé brusquement, et nous sommes descendus curieux et le cœur battant. Je ne peux décrire ce paysage magnifique se déployant sous nos regards étonnés. Pas de quai, juste ce lieu baigné d'une lumière douce et apaisante.

Un petit port typique entouré de plages vierges, immaculées !

Nous étions arrivés à notre destination finale. (Le reste est personnel et me concerne personnellement.)

J'ai compris en me réveillant, le cœur empreint de sérénité et d'une joie tranquille, que nous étions dans la dernière ligne droite de notre destinée éternelle avec notre Roi, notre Rédempteur, Jésus-Christ.

Nous devons plus que jamais garder cette promesse si proche maintenant à notre esprit, et ne pas être étonnés par ce qui se passe et s'en vient, car en priant le « Notre Père » et l'appel pressant « de son règne », ces paroles sont étroitement liées préalablement à cette succession de tribulations. Le système de la bête est déjà implanté au sein de l'Europe, parce que c'est l'Europe !

Nous sommes « différents », des « divergents », qui sont d'ores et déjà persécutés pour ne pas avoir pensé comme les autres, pour ne pas avoir obéi à un gouvernement que l'esprit de l'adversaire dirige déjà dans les coulisses.

Nous sommes les résistants des derniers temps, et ça c'est inestimable.

Un signe dans le ciel

Il y a des signes qui ne peuvent s'oublier ni s'estomper et ce jour-là, tout en conduisant, j'ai eu la surprise de voir dans le ciel une forme faite de traces laissées par un chemtrail représentant un arc et une flèche gigantesques. La première pensée qui m'est venue, comme un coup de tonnerre fut :

Une séduction incroyable allait s'abattre sur notre nation !

J'ai pas pu effacer cette "image" de mon esprit, et comme souvent j'attends une confirmation. Je l'ai eu quelque jour plus tard et de manière tout aussi surprenante ! Je repassais sur le même chemin et ce n'était pas un arc avec une flèche mais seulement une immense flèche qui s'était dessinée dans un ciel azur révélée par des trainées de nuage !

Et j'ai su que La séduction sous forme d'un mensonge inimaginable était déjà lancée.

Nous devons donc être terriblement attentifs plus que jamais dans les temps à venir ; ils n'ont pas fini de nous surprendre et ce, avec des ruses plus élaborées et davantage redoutables.

Restons vigilants !

Faire un don (merci)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article