Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Muriel Max

Courage, vous avez dit courage ?

"En temps de guerre ce sont les pères qui enterrent leurs fils alors que, en temps de paix, ce sont les fils qui enterrent leurs pères." Hérodote

Et durant notre ère, les deux générations succomberont, qui va les enterrer ? "Moa"

J'ai fais un drôle de rêve la nuit dernière. On me réveillait dans mon songe, une personne que je ne connaissais pas, tenant un téléphone à la main. Elle me disait :

"J'ai fais le 13, réponds maintenant"

Une voix s'est élevée du combiné pour me dire ceci :

"Les morts ne sont plus enterrés"

Quelle drôle de rêve.

Des morts, des témoignages venant de partout pleurant des êtres aimés emportés par ce "vaccin" sans prévenir ou bien des hospitalisations en pagaille dont la santé s'est soudainement aggravée!

Les larmes d'angoisse et de chagrin s'élèvent un peu plus chaque jour.

Ce n'est que le début.

Les manifestations se multiplient mais les ripostes de notre police augmentent en violence.

Ils ont des ordres. Ils se sont préparés sous le joug d'un gouvernement mondialiste, impitoyable dont ils seront, eux et leur famille, victimes eux-mêmes.

Alors je pense à cet homme dans le tumulte du dehors.

Il s'appelait Desmond Doss.

Vous ne le connaissez pas, moi non plus, mais je connais son histoire, ce que cet homme de Foi a fait durant la deuxième guerre mondiale.

Il s'était engagé pour servir son pays, pas pour combattre.

Se refusant à tuer ou à porter une arme par conviction religieuse, il sauva de nombreuses vies en tant qu'aide-soignant militaire.

Un héros avec une bible et sans fusil

Armé de sa seule foi, il se retrouve à la terrible bataille d’Okinawa au printemps 1945, lors de la prise de Hacksaw Ridge.

Cette falaise de plus de 120 mètres de haut est occupée par les Japonais et est truffée de bunkers équipés de mitrailleuses, de mines et de soldats japonais cachés dans des grottes. Avec son seul matériel médical d’urgence, Desmond Doss sauve la vie à 75 soldats.

Il recevra la prestigieuse Médaille d’Honneur des mains du président Truman en 1946. Il sera le premier objecteur de conscience à recevoir cet honneur.

Cette histoire vraie se révèle plus forte que jamais dans nos temps de la fin où nous allons devoir nous remémorer les récits des Écritures qui, elles-mêmes ont inspiré des hommes comme Desmond Doss dans les pires périodes de notre histoire.

Et celle à venir dépassera toutes les batailles de notre humanité...et comme cet homme, nous aurons que notre Foi en Jésus-Christ et l'espérance d'un royaume aussi extraordinaire qu'un Éden.

Cet Éden perdu dont nous aspirons tous depuis toujours.

Alors préparons-nous.

La guerre ne fait que commencer.

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article